facebook Application Gay Wallonie Application Gay Wallonie

Calendrier

Décembre 2016
L Ma Me J V S D
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

Prochaines activités

08 Déc 2016 -
LGS: Jogging (Liège)
08 Déc 2016 -
Bruxelles : Permanence d'accueil
14 Déc 2016 -
LGS: Entraînements de Natation (Liège)

Arc-en-Ciel Wallonie est membre de :


C'est aujourd'hui que l'assoc iation Outrage! faisait la présentation de son application de lutte contre le gaybashing(que l'on peut traduire violence contre les gays). Cet outil, destiné aux gays et lesbiennes, permet d'indiquer sur Google Maps où ont lieu les agressions à caractère homophobe et leur teneur (physiques et/ou verbales).


Depuis quelques mois maintenant, des agressions à caractère homophobe font les gros titres de la presse belge (article sur le site du journal Le Soir par exemple). Pour la plupart, elles ont eu lieu à Bruxelles, à proximité du quartier Saint-Jacques, quartier où fleurissent les enseignes gays ou gay-friendly. La dernière en date (au café Le Fontainas) avait suscité une véritable vague d'émotion sur les réseaux sociaux.
L'association Outrage!, en collaboration avec l'agence de publicité Famous, décident alors de mener une action pour porter la violence homophobe à l'attention du public. C'est chose faite puisque, depuis aujourd'hui l'application Gaybashing est disponible sur l'iTunes Store et sur l'Android Market. Cette application permet à la victime de pointer sur une carte l'endroit où elle a été agressée, si l'agression était physique ou verbale et d'en donner une description détaillée (accès à la carte Gay Bashing).


Si bien sûr cet outil n'a pas de vocation scientifique, il n'en reste pas moins un instrument de sensibilisation intéressant, l'application rappelant, à la fin de l'encodage, la possibilité de signaler les faits de violence homophobe au Centre pour l'Égalité des Chances et de la Lutte contre le Racisme et de déposer plainte à la Police. Son intérêt s'arrêtera sans doute là, étant donné le peu de fiabilité des signalements enregistrés (on note déjà aujourd'hui ce signalement près de la rue Sainte-Catherine avec le motif avancé de l'agression : Sale flamand).


Un intérêt tout relatif donc, hormis le fait que, comme l'a rappelé Yves Dario ce matin, le CECLR regrette toujours le sous rapportage des faits homophobes, malgré la plateforme lancée en 2011, www.signale-le.be. Peut-être ce nouvel outil incitera-t-il les lesbigays à témoigner plus facilement des violences auxquelles ils sont parfois confrontés.

Vincent Bonhomme

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Avec le soutien financier de

Région Wallone